Accueil > Marilyn Monroe
bougiedate
peluchedate
Nom et Prénom
qrcode

Le 14 juillet 2016 à Nice lors des festivités de la fête nationale francaise, un feu d'artifice se déroule de 22 h à 22 h 20 et réunit en tout près de trente mille personnes.
Vers 22 h 30, peu après la fin du feu d'artifice, un poids-lourd blanc de 19 tonnes (un camion Renault Midlum de livraison) provenant du quartier Magnan débouche sur la partie laissée libre de circulation de la promenade des Anglais, au niveau de l'hopital Lenval.

Sur quatre cents mètres, il prend de la vitesse (roulant à près de 90 km/h), percutant plusieurs passants, afin de forcer, au niveau de l'intersection du boulevard Gambetta, le barrage policier (voiture de police, barrières de foule et des séparateurs de voies) qui délimite la partie de la promenade traditionnellement dévolue aux piétons le jour de la fête nationale, en montant sur le trottoir.

Une fois franchi ce barrage, il roule en zigzag en percutant la foule massée sur le trottoir sud (coté mer) et les trois voies de la chaussée sud de la promenade.
Il essaye de rester le plus possible sur le trottoir (lorsqu'il est confronté à un obstacle comme un auvent de bus ou une pergola, il revient sur la chaussée) pour y faire le maximum de victimes.

La course du véhicule est ralentie devant l'hôtel Negresco : un homme en scooter lâche son deux-roues et s'accroche sur le marche-pied du camion pour tenter d'entrer dans la cabine du chauffeur, en vain.

Le conducteur du camion tire à plusieurs reprises avec un pistolet de calibre 7,65 mm sur les policiers qui ripostent avec leur Sig-Sauer 9 millimètres, le pourchassent et tentent de le neutraliser.

Le camion fait encore trois cents mètres pour s'arrêter à 22 h 50 face au palais de la Méditerranée (les pneus crevés et le pare-brise criblé de balles) ou deux policiers de la BST abattent le conducteur.

La tuerie se déroule sur une distance de 1,7 km, entre les numéros 11 et 147, provoquant la mort de plusieurs dizaines de personnes et suscitant un important mouvement de panique.

Certains des blessés le sont en ayant sauté sur la plage de galets plusieurs mètres en contrebas.

bougie
Le dispositif Orsec, le plan blanc sont rapidement déclenchés et le plan Vigipirate est rehaussé en " alerte-attentats " dans les Alpes-Maritimes.
Le High Club, une discothèque sur la promenade des Anglais et l'hotel Negresco sont transformés en hopital de campagne, assurant le triage médical, et le palais de la Méditerranée en PC de sécurité.

Une cellule psychologique est mise en place au centre universitaire méditerranéen.
Sur place, des individus pillent des cadavres de victimes pour voler leurs effets personnels (téléphones portables, poupée de petite fille).

Cliquez sur la flèche pour commencer la vidéo

chanson

Cliquez sur la flèche pour écouter le reportage

Vidéo de Fondation de France :   Nice 14 Juillet,   FAIRE UN DON

.

Audition de Norbert Navarro de : Radio France International.